1 2

Croix Dampierre, comme une ville dans la ville

publié le 03/02/2014
Source : Article du journal L'Union

CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51). Des boutiques, des services, une salle de spectacle, le quartier a presque des allures de centre-ville. Oui, mais… il ne l’est pas.

Quel que soit le jour, quelle que soit l’heure, il y a toujours de l’activité à Croix Dampierre.

Situé sur un axe stratégique, non loin de la nationale 44, en direction de Vitry et Reims, il est le quartier le plus récent de Châlons-en-Champagne. La vie n’y est toutefois, pas comme celle d’un quartier habituel. Normal, il est occupé à 99 % par la grande zone commerciale, de part et d’autre de l’avenue du président Roosevelt. La circulation trafic y est d’ailleurs incessante.

Sur le grand parking de Carrefour, les voitures s’alignent.

À l’intérieur de ces 11 000 m2 de surface, ça fourmille aussi.

Le flux des piétons, clients faisant leurs courses ou simples promeneurs, est continuel dans les deux principales allées. Il ne leur manque d’ailleurs qu’un nom et une plaque pour devenir de véritables rues.

Pas que des commerces,
des services aussi

Le long des magasins, des bancs, où attendent souvent ces Messieurs que leurs compagnes aient fini leur shopping, créent du lien. À côté, des compositions végétales apportent un élément naturel à l’ensemble. Il arrive, plusieurs fois dans l’année que l’espace soit occupé par des animations, des associations.

Avec neuf cents personnes travaillant dans la galerie, elle pourrait être considérée comme l’un des plus gros employeurs de la commune. Un autre chiffre détonne, c’est le nombre de visiteurs : près de 5 millions par an, en moyenne, fréquentant ce lieu qui se veut à la fois convivial et commercial.

Au-delà de l’aspect marchand, évidemment, la galerie accueille également des services, deux banques, le bureau de la Poste, des coiffeurs, deux opticiens, un pressing et j’en passe. De quoi y flâner un bon moment. D’autant que la galerie est couverte et donc est un refuge idéal par temps de pluie ou de grand froid, par exemple.

Qui plus est, il est possible d’y déjeuner, au self-service ou au snack. Sans compter les trois enseignes de restaurations rapides à l’extérieur et de restaurants de l’autre côté de l’avenue Roosevelt. Meubles, centre automobile, garages, chaussures, vêtements, animalerie, une autre grande surface… viennent d’ailleurs, s’ajouter à la liste des commerces de ce quartier.

Pour peu que l’on pousse quelques petits kilomètres, en voiture, vers la zone de Voitrelle, et l’offre commerciale se multiplie : magasins de meubles, décoration d’intérieur, jardinerie, bricolage… et encore un saut de puce aux escarnotières et les usagers ont le choix parmi des activités de détente et de loisirs : la discothèque L’Alegra, la patinoire Cités glace, le bowling…

Il manque une âme à
cette zone commerciale

Des enseignes à perte de vue. Il paraît loin le temps des grands champs et du bois des Pendus dont se souvient une riveraine de l’avenue Roosevelte, âgée de 76 ans : « Pendant la guerre, avec grand-mère, nous étions obligées d’y passer pour aller glaner », autrement dit d’aller ramasser les épis après la moisson.

Aujourd’hui, il s’agit d’un quartier animé, en somme, qui ne s’arrête jamais ou presque. Un quartier qui n’attire pas seulement que les Châlonnais. Les week-ends, il n’est pas rare, au contraire, de croiser des Vitryats ou des habitants de la Plaine de Champagne, venir y faire leurs emplettes ou passer le temps. « À Vitry, la zone du Leclerc est en train de s’étendre mais il n’y a rien encore, alors on va à Châlons ou Saint-Dizier », confiait ce couple de retraités à la sortie de Carrefour.

Pour autant, cette immense zone n’est pas encore au niveau de celle de Reims, avec qui elle fait difficilement concurrence.

Cependant, il fait figure de ville dans la ville… sans les institutions, sans l’architecture d’un vieux centre mais avec un dynamisme certain. Ils sont nombreux à le penser. Le constat est en effet quasi unanime. Quasi car il en est comme Mathis Marquet, 16 ans pour qui il manque une âme à cette zone : « C’est un centre commercial, qui ne remplace pas le centre-ville. Quand on veut sortir, on va en ville où il y a plus d’espaces de liberté »

Pour nombre de Châlonnais, en revanche, Croix Dampierre est un lieu de rendez-vous incontournable, presque aussi important, si ce n’est plus important que le cœur de ville. C’est le sentiment d’Alain, habitant le Verbeau, qui se rend à la galerie, tous les jours, acheter le journal, discuter avec des amis : « Il n’y a plus de boutiques de musique en centre-ville. Avant, il y avait Leclerc, la Clé de Sol. Et puis, pour stationner, c’est compliqué, on est automatiquement aligné, des fois au bout de cinq minutes seulement »

Pour Dominique Petitcolin, co-président de l’union des commerçants, industriels et artisans (UCIA) de Châlons, il ne faut pas faire de « sectarisme entre le centre-ville et la périphérie ».

Il développe : « Croix Dampierre a le mérite d’exister, en soi c’était très bien en son temps mais ça s’est accentué au fil des années au détriment du centre-ville. »

À l’instar d’élus et d’autres acteurs économiques, il souhaite voir la situation se rééquilibrer davantage : « Il faut que le centre-ville renaisse de ses cendres, que la ville retrouve de l’attractivité avec une bonne répartition des commerces. Pour cela, il faut un nouveau projet mais pas au détriment des autres zones comme le Mont Héry ou Fagnières. »

Le représentant de l’UCIA en appelle aux élus de tenir compte de tous ces éléments : « Il y a un projet Châlons 2020 mais il faudrait aussi des décisions immédiates »

L’une des explications à ce déplacement des clients du centre vers la périphérie est l’évolution, au fil du temps, des comportements des consommateurs. Et, si le Croix Dampierre connaît une fréquentation plus assidue, il n’est pas le seul cas dans toute la Marne.

D’après une étude des flux d’achat dans le département, dont les résultats ont été publiés en février 2012, 79 % des dépenses sont réalisées dans les grandes surfaces alors que les commerces de moins de 300m2 de surface ont perdu 3 %.

Ainsi, Croix Dampierre est incontestablement un poumon commercial de la ville préfecture. Rien à voir avec un cœur de ville ou presque…

UCIA Expos ToutChalons.com Office du Tourisme de Châlons-en-Champagne CCI de Châlons-en-Champagne Cités en Champagne Ville de Châlons-en-Champagne Le Capitole en Champagne Marne Live La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne
MENU