1 2

Les textos, alliés des forces de l’ordre et des commerçants

publié le 24/10/2013
Source : Journal l'hebdo du vendredi

Les nouvelles technologies, LA solution pour renforcer la sécurité et l’ordre publics ? La SNCF en est convaincue. Elle confiera d’ailleurs, dès l’an prochain, la surveillance de son réseau ferroviaire à des drones, pour enrayer les vols de câbles en cuivre perpétrés le long des voies. Du côté des commerces, en Champagne-Ardenne, on opte plutôt pour le Short message service (SMS) et ses nombreux avantages. Moins cher, ultra-rapide, illimité. Le contact humain en plus.
Les CCI de Châlons et de Reims-Epernay viennent ainsi d’acter avec les services de l’Etat - gendarmerie et police – la mise en place du protocole « alerte commerces de proximité ». Et François Cravoisier, président de la CCI Champagne-Ardenne, d’insister sur « l’utilité de régionaliser cet outil, d’échanger plus largement sur les bonnes pratiques et d’éveiller les bons réflexes. En associant tous les commerçants, qu’ils soient implantés en zone urbaine ou rurale. Nous avons déjà de très bons retours dans l’Aube. L’ensemble des départements aura signé cette convention d’ici la fin de l’année. »
Un nouveau dispositif, donc, pris en charge financièrement par les CCI, et qui rejoint le vivier des plans déjà déployés par les forces de l’ordre pour sécuriser les commerces. « Nous avons récemment lancé le dispositif « anti vols à main armée », bien que la Marne soit un département plutôt préservé par ce genre de délit, note Annie Brégal, directrice départementale de la Sécurité publique. Etablissements industriels et commerciaux confondus, nous en dénombrons une dizaine depuis le début de l’année, dont la moitié a pu être résolue. Les vols à l’étalage sont plus fréquents. La recette pour y remédier : l’occupation du terrain, par les patrouilles civiles et en tenues, ainsi que nos échanges avec la gendarmerie. »

Gagner en réactivité et dissuader

Concrètement, dès qu’un commerce sera victime d’un vol, d’une effraction ou de toute autre agression, et qu’il en aura informé les policiers ou gendarmes, un texto collectif sera envoyé aux commerçants qui le souhaitent. « A ceux travaillant à proximité ou dans le même secteur d’activité, et en fonction de la nature du délit, précise le Général Bruno Jockers, commandant la région de gendarmerie de Champagne-Ardenne. Il ne s’agit évidemment pas d’entretenir artificiellement un sentiment d’insécurité en noyant les commerces sous un flux d’information quotidien. Nous travaillons sur quelque chose de ciblé. Notre ennemi, c’est l’espace. L’ennemi des malfaiteurs, c’est le temps. Ce dispositif va nous permettre de gagner en réactivité. » Pour ajouter au côté dissuasif de l’initiative, les commerçants participants pourront apposer sur leurs vitrines un panonceau aux couleurs du protocole.

Sonia Legendre

UCIA Expos ToutChalons.com Office du Tourisme de Châlons-en-Champagne CCI de Châlons-en-Champagne Cités en Champagne Ville de Châlons-en-Champagne Le Capitole en Champagne Marne Live La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne
MENU