1 2

Petitcolin rouvrira en décembre

publié le 02/10/2013

CHALONS-EN-CHAMPAGNE (51). Trois semaines après l’incendie, Dominique Petitcolin évalue les dégâts. Il compte relancer son activité avant la fin de l’année sur place.

 Malgré des panneaux de bois installés sur les fenêtres, l’odeur âpre des fumées se dégage encore du magasin situé rue Grande-Etape. Trois semaines après l’incendie qui a ravagé la quasi-totalité des 850 mètres carrés de son commerce, Dominique Petitcolin, à la tête de l’enseigne de meubles éponyme, évalue les dégâts. Et se bat pour relever la tête. Entouré de sa fille et de ses treize salariés, il s’affaire à relever un challenge : celui de rouvrir une partie de son magasin avant la fin de l’année. Et il compte bien atteindre son objectif. « Je n’arrête pas, souffle-t-il hier matin entre deux coups de fil. Entre les assurances, les clients qu’il faut continuer à soigner, et on y tient, et les experts, les journées passent vite. »

Attelé à régler les problèmes administratifs, ce cinquantenaire qui a ouvert son magasin à Châlons en 1972 et qui, depuis, n’a cessé de l’agrandir, n’oublie pas sa clientèle. « C’est notre priorité avec celle d’une réouverture avant la fin de l’année. Nous nous sommes totalement projetés dans l’avenir. »

Aujourd’hui, ce chef d’entreprise, qui tient aussi un magasin à Reims, en sait plus sur l’origine de l’incendie. « La piste criminelle est totalement écartée même si je n’avais quasiment aucun doute sur cela. »

Réouverture in situ

Effectivement, les causes de l’incendie s’avèrent électriques. Il s’agit d’un échauffement de spots qui a pris entre deux rails dans le faux plafond. « Cela tient à peu de chose mais c’est ainsi. Cela permet d’ôter toute inquiétude en tout cas. »

En relation avec son architecte et des entreprises locales, Dominique Petitcolin compte rouvrir sur la partie droite du magasin, celle qui a subi le moins les fumées noires. Pour autant les travaux sont titanesques. « Il faut tout retirer, du parquet au faux plafond, sur quelque 600 mètres carré… »

Tous les clients de Dominique Petitcolin ont été prévenus. Et aucune incidence sur les commandes n’est à remarquer. «  Elles sont toutes centralisées dans notre succursale à Saint-Memmie. » Mi-octobre, l’équipe de vente de Châlons va rejoindre celle de Reims où Dominique Petitcolin attend sa clientèle. « La vie c’est un combat. Il aurait été plus facile de baisser les bras. Nous avons choisi la difficulté avec ce but de réussir. ».

UCIA Expos ToutChalons.com Office du Tourisme de Châlons-en-Champagne CCI de Châlons-en-Champagne Cités en Champagne Ville de Châlons-en-Champagne Le Capitole en Champagne Marne Live La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne
MENU