Un nouveau coup dur pour le centre-ville ?

publié le 22/11/2013
Source : Journal l'hebdo du vendredi

On se souvient encore des hamburgers maison du Quicky, place Foch, il y a plus d’une dizaine d’années. Depuis, les enseignes se sont succédées et beaucoup de cellules n’ont pas relevé leurs rideaux. L’arrivée d’un nouveau géant du fast-food, une nouvelle fois en périphérie, ne contribuera-t-elle pas à renforcer ce phénomène de désertification du cœur de ville de Châlons ? « Ne soyons pas trop démago sur cette problématique, dixit Franck Leclère. Beaucoup de centres villes se heurtent au phénomène. Et c’est aussi une question de comportements des consommateurs. Aujourd’hui, on peut tout acheter à Croix Dampierre, sans avoir besoin de payer pour se garer. Un KFC n’est pas approprié aux petites cellules du centre-ville, ne serait-ce qu’en termes de drive et de livraisons. Un fast-food ne suffirait certainement pas à redynamiser le centre. Il faut déjà, avant cela, le rendre attractif en tant que tel, pour donner aux entreprises l’envie de venir s’y installer et créer un cercle vertueux. »
Et le premier magistrat de Châlons, Bruno Bourg-Broc, de rappeler que « cette arrivée s’accompagne de plus de 80 emplois, et on ne peut que s’en réjouir. Les commerces s’installent là où ils le souhaitent. Dès lors que les règles d’urbanisme sont respectées, le maire n’a pas à s’opposer à telle ou telle implantation. Evidemment, si aujourd’hui, un fast-food ou une autre entreprise venait me demander conseil pour son choix d’implantation, je lui parlerai d’abord du centre-ville. »
Le discours de Bruno Forget se veut plus tranché, et le directeur de l’UCIA ne voit pas cette implantation d’un très bon œil pour l’avenir du cœur de ville. « Dans un rayon de 150 mètres, on créé encore un sixième restaurant. C’est invraisemblable ! KFC est une enseigne qui a très bonne réputation et qui attirera, encore une fois, une clientèle là-bas. Mais le centre-ville n’avait pas besoin de ça. Je suis conscient que les fast-foods préfèrent s’implanter dans cette zone. Ils sont là pour gagner de l’argent, et Croix Dampierre est certainement plus rentable pour eux. Mais c’est donc encore un constat d’échec qui prouve que le centre-ville n’est pas capable de répondre aux attentes de telles enseignes. Alors qu’il présente un réel potentiel, notamment avec les jeunes, les salariés des administrations, les habitants du centre. Il existe une vraie clientèle de proximité. A nous de poursuivre nos efforts pour le rendre plus attractif, et attirer les investisseurs. Quand on veut, on peut. Une ville, ça bouge. Ce qui était construit il y a cinquante ans peut être modifié. Voire démoli. On l’a fait pour la Galerie de l’Hôtel de Ville. D’autres sites gagneraient à être réaménagés. Aujourd’hui, j’en appelle au fait d’arrêter, dans la mesure du possible, toutes ces implantations en périphérie. »

Sonia Legendre

UCIA Expos ToutChalons.com Office du Tourisme de Châlons-en-Champagne CCI de Châlons-en-Champagne Cités en Champagne Ville de Châlons-en-Champagne Le Capitole en Champagne Marne Live La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne
MENU